Laténa
Fusion des communes de Enges, Hauterive, La Tène, Saint-Blaise

5 raisons de dire oui à la fusion

Pour faire le bon choix le 26 novembre!

1 - Investissons pour demain

Rocco Mauri, Conseiller communal Hauterive.
Rocco Mauri
Conseiller communal Hauterive.

«Quand une petite commune comme Hauterive demande à une banque le financement de projets ambitieux et nécessaires, c’est très compliqué et cela coûte plus cher. Avec 12 000 habitant.e.s, nous aurons le poids d’une ville et ce sera plus facile»

Laténa et ses 12 000 habitant·e·s disposera d’un budget annuel de 60 millions CHF et de finances saines grâce à un coefficient fiscal équilibré de 68. La commune pourra investir dans des projets prioritaires de grande envergure pour le bien de la population. L’urgence climatique en fait partie.

2 - Plaçons la population au centre

Valérie Dubosson, Conseillère communale La Tène
Valérie Dubosson
Conseillère communale La Tène

«La fusion permettra de réaliser des projets rassembleurs. Nous soutenons des initiatives citoyennes qui placent l’humain au centre»

Des citoyennes et des citoyens ont réfléchi à de nouveaux projets qui seront soumis aux autorités de Laténa. Un montant de 1 million de francs, prélevé dans l’aide à la fusion versée par l’Etat, sera alloué à la réalisation d’une sélection de ces projets.

Quelques exemples de projets citoyens ? La création d’un week-end de la culture, l’arborisation des localités et l’installation facilitée de panneaux photovoltaïques, le renforcement des infrastructures parascolaires ou encore la promotion de la mobilité douce

3 - Gagnons en efficacité

Claude Guinand, Conseiller communal Saint-Blaise
Claude Guinand
Conseiller communal Saint-Blaise

«Les quatre communes collaborent étroitement dans de nombreux dossiers : de la sécurité publique à l’aménagement du territoire, en passant par les écoles, la culture ou encore les routes. Nous devons fusionner pour gagner encore en efficacité»

Les quatre communes travaillent déjà ensemble sur les questions de mobilité, de structures scolaires ou d’aménagement du territoire. La fusion permettra de faire un pas de plus dans la bonne direction en permettant une meilleure coordination des moyens humains et techniques.

En consacrant les ressources actuelles à un seul Conseil communal, il deviendra possible de professionnaliser notre exécutif. Avec cinq personnes à 80%, les dossiers seront traités plus rapidement et le recours à des consultants externes sera moins souvent nécessaire.

4 - Offrons davantage de prestations

Martine Steiger Burgos, Conseillère communale Hauterive
Martine Steiger Burgos
Conseillère communale Hauterive

«Le but d’une fusion est d’améliorer les prestations à la population, c’est-à-dire lui fournir des services et des infrastructures jusqu’ici réservés aux villes»

La fusion permettra d’attribuer des forces supplémentaires dans de nouveaux secteurs. Premières mesures : le Bibliobus s’arrêtera à Hauterive et les abonnements aux transports publics seront largement subventionnés pour toute la population. D’autres mesures suivront dès l’entrée en fonction des autorités de Laténa.

5 - Unissons-nous pour faire entendre notre voix

Claude Borel, Conseiller communal Enges
Claude Borel
Conseiller communal Enges

«Nous devons nous unir pour faire entendre notre voix dans le canton et rester maîtres de notre destin»

Les fusions se sont accélérées dans le canton. La création des grandes communes du Val-de-Travers, de La Grande Béroche, de Milvignes ou encore du Val-de-Ruz a profondément changé l’équilibre cantonal. A l’est de la Ville de Neuchâtel, les localités sont isolées et perdent du poids politique. En regroupant 12’000 habitant·e·s, Laténa sera la cinquième commune du canton et le principal porte-voix de l’est du canton.