Projet de fusion

Fusionner pour unir ses forces

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Groupe de travail 2

Durant ce mois de novembre, les quatre groupes de travail thématiques doivent présenter leurs propositions au comité de pilotage. L’occasion de débattre, à partir de projets concrets, des défis politiques qui attendent la future commune fusionnée.

Après avoir travaillé sa thématique, chaque groupe de travail est invité à exposer l’ensemble de ses propositions au comité de pilotage. Ce soir-là, les rapporteurs des deux premiers groupes, à savoir Economie & attractivité et Territoire, mobilité et climat, ont la parole.

Le poids politique d’une future commune de 12’000 âmes

Le groupe Economie et attractivité, que nous avons déjà présenté dans un article précédent, se présente et prend le temps de détailler ses neuf projets prioritaires pour la future commune, avant que l’assemblée pose ses questions. La discussion s’anime, mais tout le monde s’accorde à penser qu’une Commune fusionnée de près de 12’000 âmes aura un certain poids pour discuter des futurs aménagements avec le Canton.

Des propositions pour faire bouger la société

Après quelques minutes de pause, les trois rapporteurs du groupe Territoire, mobilité et climat viennent défendre à leur tour leurs propositions. Il y est question de lutte contre les îlots de chaleur et d’incitations à la sobriété énergétique. Des problèmes complexes qui n’entament pas la détermination de Laurent Cosandey, Stéphane Karlen et Frédéric Croonenberghs, convaincus que ce sont les petits projets qui peuvent faire bouger la société. Il est vrai que cette démarche a pour principal but de proposer aux autorités de la future commune, un ensemble de mesures concrètes susceptibles de rassembler toute la population.

Pour ce groupe, la fusion des quatre communes est l’occasion d’unir ses forces, ses convictions et de partir d’un nouveau pied, d’autant plus que la plupart des propositions ne demandent pas trop d’investissements, selon leur propre estimation.

La voie à suivre

Pour conclure, Daniel Grassi Pirrone, directeur de l’association objectif:ne qui accompagne le projet de fusion, remercie l’engagement des groupes en précisant «que le mariage entre les quatre communes est prévu pour durer et que toutes ces propositions indiquent la voie à suivre.»

 

Le comité de pilotage tient à chaleureusement remercier tous les participantes et participants du groupe Territoire, mobilité et climat : David Wintgens; Serge Wehrli; Stéphane Karlen; Jean-Claude Wäfler; Sylvie Perrin Amstutz; M. Laurent Cosandey; Luc-André Coulet; Frédéric Croonenberghs; Andreas Schwab; Philippe Orhant; Guillaume Robert-Tissot.