Projet de fusion

Cette fusion, c’est avant tout du lien

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Dora Marques-Lopes et David Senn

Près de 40 citoyen.ne.s des quatre communes ont répondu à l’appel du comité de pilotage à intégrer les différents de groupe de travail thématiques pour réfléchir aux enjeux de la fusion. Des séances de travail intenses qui ont permis à des femmes et des hommes d’horizons différents de se rencontrer et de faire des propositions concrètes pour la nouvelle commune.

Le groupe Economie et attractivité s’est réuni à plusieurs reprises pour choisir les projets qui seront présentés au comité de pilotage lors d’une séance extraordinaire qui se tiendra dans le courant du mois de novembre. L’atmosphère y est décontractée, presque joyeuse, même si les problématiques discutées par l’assemblée sont complexes, car il est question de l’attractivité de la future commune et des actions qui pourraient être menées en vue de soutenir la vie associative locale.

Après plusieurs séances, quatre projets sont présentés et discutés en plenum. Les questions ne manquent pas. Est-ce vraiment prioritaire pour la vie de la future commune? Est-ce que cela correspond à un réel besoin pour les quatre communes? Autant d’interrogations pertinentes qui permettent de «faire émerger des propositions concrètes et réalistes », nous confie Aline Terrier, responsable de projet chez objectif:ne et animatrice de l’atelier. En effet, le défi de tels ateliers est d’amener tout le monde « à défendre l’intérêt commun dans une réelle volonté de collaboration.»

Participer à un projet historique

Dora Marques-Lopes, employée de la commune de La Tène à la sécurité publique a décidé de prendre part aux groupes de travail «pour participer activement à un projet historique». Très engagée dans le football féminin, elle veut se trouver au premier rang de ce processus «pour défendre ce projet auprès de mes copines et de mes amis, car cette fusion, c’est avant tout du lien!»

Officialiser un mariage qui a déjà eu lieu

Au terme de la séance, David Senn ne cache pas sa satisfaction quant à l’évolution des discussions au fil des rencontres. «Nous avons toutes et tous pris en considération les autres points de vue car ce qui nous unit, c’est l’intérêt commun.» David Senn ne manque d’ailleurs pas d’ajouter que l’espace constitué par les quatre communes représente déjà une réalité dans sa vie familiale. «Mes enfants ont suivi leurs écoles successivement à Hauterive, Saint-Blaise et La Tène. La région dite de Bas-Lac est déjà une réalité. J’ai le sentiment de participer à l’officialisation d’un mariage qui a déjà eu lieu.»

Si l’officialisation de ce mariage appartient aux citoyen.ne.s des quatre communes, c’est maintenant au comité de pilotage de sélectionner les projets susceptibles de créer l’adhésion.

 

Le comité de pilotage tient à chaleureusement remercier tous les participantes et participants du groupe Economie et attractivité : M. Michel Riba; M. Andreas Britz; M. Nabil Ouerhani; M. Gilles Bettens; M. David Senn; M. Jérôme Amez-Droz; M. Jean-Blaise Montandon; M. Patrick Sandoz; M. Abraham Doblado; Mme Dora Marques-Lopes.