Projet de fusion

Sondage favorable à la fusion en 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Fusion Bas Lac smileys

Au début de l’année 2020, les élus des quatre communes ont décidé de consulter l’ensemble de leur population pour recueillir leurs points de vue sur une éventuelle fusion réunissant Enges, Hauterive, La Tène, Saint-Blaise, puisque cette variante n’avait encore jamais été testée. Cette prise d’information a été réalisée via un questionnaire auto-administré envoyé à la population ayant le droit de vote. Le questionnaire comprenait neuf questions et avait comme but de déterminer :

  • Les intentions de vote vis-à-vis du projet de fusion à 4 communes
  • Les principaux arguments pour et contre le projet
  • L’intérêt pour une autre fusion

Parmi les 5’751 formulaires envoyés, plus de 52% ont été dûment remplis et retournés. De manière générale, plus de 62% des personnes ayant répondu se déclarent favorables à la fusion, et 35% se disent même enthousiastes. Concernant les arguments en faveur ou défaveur d’une fusion, il existe une grande homogénéité entre les quatre communes. Voici les principaux arguments avancés et pondérés par rapport à un maximum de six.

  • Synergies entre les localités et réduction des coûts: 4,7
  • Commune plus forte vis-à-vis du canton et de l’extérieur: 4,4
  • Améliorer la qualité des services: 4,3
  • Professionnaliser l’exécutif communal: 4,2
  • Plus grande solidarité régionale et meilleure égalité pour les prestations à la population: 4,2
  • Meilleures perspectives de développement de la population: 4,2

Voici la liste également pondérée des arguments en défaveur.

  • Engendre des impôts et des taxes plus élevés: 4,3
  • Engendre une augmentation des coûts de fonctionnement des localités: 4,1
  • Aboutit à une détérioration de la qualité des services: 3,7
  • Aboutis à moins d’autonomie pour les localités: 3,6
  • Amène une perte d’identité au niveau des localités: 3,5
  • Amène une perte de contrôle des administrations: 3,4

Et qu’en est-il de la question sur une éventuelle autre configuration de fusion? Près de la moitié des personnes ayant répondu au sondage n’envisage pas une autre fusion. C’est particulièrement le cas parmi les personnes opposées à la fusion. Ces résultats encourageants ont conduit les exécutifs des 4 communes à créer un comité de pilotage pour étudier de manière plus approfondie la question.